Une bibliothèque pour la Maison du Lac

En attendant de pouvoir commencer la rénovation de la maison, je m’occupe en travaillant sur quelques projets annexes. Aujourd’hui, la bibliothèque de la Maison du Lac.

Pourquoi une bibliothèque ?

Bah pour lire, pardi ! C’est l’activité idéale pour se détendre au moment de la sieste, au bord du lac, ou pour trouver le sommeil une fois la nuit venue (entre autres).

Voici sept bienfaits de la lecture selon le magazine Terrafemina :

  • La lecture stimule le cerveau (et rend heureux !)
  • La lecture réduit les risques d’Alzheimer
  • La lecture rend empathique
  • La lecture permet de mieux comprendre les choses
  • La lecture réduit le stress
  • La lecture aide à mieux dormir
  • La lecture contribue au développement du vocabulaire

Vous pouvez lire l’article complet sur leur site.

C’est autant de raisons pour lâcher son téléphone ou son ordinateur et attraper ce bouquin poussiéreux qui traine en haut de l’étagère depuis des lustres.

Bref, je souhaite que tout visiteur de la Maison du Lac ait accès à quelques bons ouvrages lorsqu’il le souhaite.

D’accord, et on y met quoi dans ta bibliothèque ?

N’ayant pas des moyens financiers ni une place illimités, il faut faire quelques choix sur les livres proposés. Pour l’instant, je pense proposer trois catégories principales :

De la littérature (romans)

En commençant par de la littérature russe, car c’est quelque chose que l’on connaît un peu moins en France, et je trouve intéressant de changer un peu des grands classiques français ou américains. Après tout, nous sommes sur les terres de l’ancien Empire Russe (celui des Tsars, oui oui !). J’ai déjà commencé à rassembler quelques œuvres de Tolstoï, Dostoïevski, Pouchkine (qui a séjourné dans la région pour un temps) ou encore Gogol. Rassurez-vous, malgré mon amour infini pour la littérature du XIXe siècle, j’ai aussi prévu d’acquérir quelques œuvres plus récentes pour les amateurs.

L’idée étant de mêler quelques chefs-d’œuvre classiques à d’autres écrits moins connus mais tout aussi intéressants. Des livres que l’on ne lirait pas forcément dans un autre contexte…

Des livres pratiques

Écologie, bien-être, santé au naturel, minimalisme… autant de sujets susceptibles d’intéresser les visiteurs de la Maison du Lac (et parfois de servir de références au quotidien pour son créateur !).

Ceux qui le souhaitent pourront donc parcourir les écrits de Fumio Sasaki ou Leo Babauta, découvrir les secrets des ingrédients miracles (bicarbonate de soude, produits de la ruche, herbes et plantes diverses…) et autres lectures qui les inspireront peut-être à l’avenir.

Un coin pour les (grands) enfants

Avec des ouvrages adaptés aux différents âges : bandes dessinées, livres de contes, romans jeunesse, livres documentaires…

De quoi, on l’espère, attiser leur curiosité et leur donner l’envie de lire et d’apprendre, même une fois rentrés à la maison !

Tu les trouves comment tes livres en français ?

Pas à la librairie du coin, c’est certain ! En fait, depuis que je vis en Pridnestrovie, je n’ai trouvé qu’un seul roman en français en librairie. Il est fort probable que pour les 55 centimes d’euros que m’a coûté ce petit livre d’occasion, j’aie vidé les stocks de livres en français au niveau national. Aïe !

Le dernier livre en français vendu en Pridnestrovie ?

Il existe bien quelques librairies francophones, en Moldova (Chișinău) et en Ukraine (Kiev), mais elles sont loin (surtout en ces temps de pandémie, et la difficulté à traverser les frontières qui va avec !) et ne disposent que d’une sélection assez limitée de livres.

En l’absence d’une solution locale, je me suis mis à la recherche de la meilleure façon d’obtenir les ouvrages de la future bibliothèque, en limitant au maximum l’impact environnemental. J’ai trouvé RecycLivre, en France, dont j’ai vraiment apprécié le concept. Ils récupèrent des livres dont les propriétaires ne veulent plus pour leur donner une seconde vie. Leur logistique est gérée par une association d’aide à l’insertion de personnes en grand exclusion, et ils reversent une partie de leur bénéfice à diverses associations en faveur de l’environnement et de la jeunesse. Je vous invite à consulter leur site internet pour en savoir plus.

Malheureusement, ils n’ont pas souhaité honorer ma commande, malgré leur offre de livraison dans le monde entier. J’ai donc dû chercher une alternative.

Pour l’instant, j’ai demandé à ma famille et à quelques amis en France de garder les yeux ouverts sur les étals des bouquinistes. Ce n’est pas évident avec la situation, mais il faut bien qu’on les soutienne un peu eux-aussi, fidèles gardiens des trésors littéraires. Je vais donc commencer à constituer un stock, en espérant pouvoir le récupérer d’une façon ou d’une autre d’ici l’été.

D’accord, et pour ceux qui ne parlent pas le français ?

J’ai prévu de mettre une (plus petite) sélection de livres dans différentes langues pour nos visiteurs polyglottes ou non-francophones. Il y aura notamment des livres en anglais (certains livres fort intéressants n’ont jamais été traduits en français), en italien et en allemand.

J’en mettrai aussi quelques uns en russe. Pour ceux-là, aucun problème : il y en a dans toutes les librairies !

Des suggestions ?

Je suis ouvert à toute suggestion pour la bibliothèque, n’hésitez pas à indiquer vos titres favoris dans les commentaires. Un peu d’aide avec la littérature moderne, notamment, serait la bienvenue (tout ce qui est postérieur à 1950 en gros !). Merci d’avance !

D’autre part, si certains d’entre vous ont des stocks de livres à donner (notamment pour la partie enfants et ados), je suis fortement intéressé. Contactez-moi et nous verrons ce que l’on peut faire !

Publié le
Catégorisé comme blog

Par Guillaume

Guillaume est le créateur de la Maison du Lac.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.