Gestion des déchets : le verre

Après le papier/carton et le plastique, nous voici donc arrivés à la gestion du verre.

Le verre est sans doute l’un de mes matériaux préférés. Neutre, il ne donne pas de goût à l’eau et n’oxide pas les aliments. Il résiste assez bien à la chaleur et au froid (mais pas en même temps !), se stérilise facilement pour l’hygiène, et se recycle à l’infini.

Ah, donc tu le recycles celui-ci ?

Eh bien… je ne sais pas encore. Je n’ai pas encore trouvé où le recycler dans les environs, mais je pense que c’est possible. Le verre est quand même l’un des matériaux les plus intéressants à recycler. Je continue mes recherches. Mais c’est un peu moins important que pour les autres, car…

Le verre, ça se réutilise (à l’infini !)

En fait, depuis toujours, j’ai l’habitude de garder des contenants en verre pour les réutiliser (sauf les bouteilles de vin…). En effet, ayant grandi à la campagne, on cherchait toujours des pots pour les confitures et gelées maison. Et des bouteilles pour les jus de fruits et sirops, les sauces tomate, etc.

D’ailleurs, avant même d’avoir emménagé à la Maison du Lac (à l’heure où j’écris cet article, il reste encore plusieurs mois avant que je puisse my installer), j’ai déjà un beau stock de bocaux et bouteilles en verre. Je m’en sers quotidiennement, pour stocker des aliments (épices, sucre, farine… mais aussi des choses que je prépare et conserve quelque jours au frigo) et pour les boissons (je filtre de l’eau que je conserve dans les bouteilles de jus de pomme de la conserverie locale).

Mais tu vas en avoir beaucoup à force ?

Oui, et non. En fait, si au début je suis obligé d’acheter de nombreux aliments en bocal ou en bouteille, ça devrait diminuer par la suite à mesure que mes propres productions se mettront en place.

Dès la première année, je devrais commencer à produire mes propres confitures, du jus de fruits et de la kompot, des bocaux de légumes, des soupes pour l’hiver, et quelques autres trucs encore. C’est autant de produits que je n’aurai plus besoin d’acheter, et donc des bocaux en moins qui s’ajoutent.

En fait, je vais avoir besoin de contenants en verre pour :

  • confitures et gelées ;
  • jus de fruits et sirops (et kompot !) ;
  • vin maison ;
  • sauces tomates, pesto, et autres ;
  • soupes pour l’hiver ;
  • légumes en bocal ;
  • condiments ;
  • pâtés et terrines ;
  • petits plats préparés d’avance (pour les jours de flemme) ;
  • protéger les ingrédients de base (sel, sucre, farine, riz…) ;
  • acheter les laitages au marché (en apportant mon propre contenant) ;
  • protéger les semences en attente ;
  • cosmétiques et produits d’entretien maison ;
  • ranger le petit bazar du garage (clous, vis…).

Les bouteilles en verre peuvent également s’utiliser pour faire de jolies constructions. Une idée pour le futur ?

Donc une fois que j’aurai une bonne réserve de bocaux et de bouteilles en verre, ça s’autorégulera.

Et les pots cassés? Et les bouchons qui tiennent moins longtemps que les pots ?

Ça, c’est la partie que je dois encore finaliser. Même si le verre cassé ou inutilisable devrait être assez limité en quantité (on croise les doigts, je suis parfois maladroit !), il serait vraiment bien de pouvoir les amener au recyclage. Je continue mes recherches en ce sens !

Pour les couvercles… ce sont des déchets en métal, pour lesquels je compte écrire un article prochainement. J’espère bien pouvoir les recycler aussi !

Des idées ?

Si vous avez d’autres solutions pour la réutilisation et le recyclage du verre, n’hésitez pas à m’en faire part, par email ou dans les commentaires ci-dessous. Je suis sûr qu’il existe plein d’autres choses à faire avec.

Publié le
Catégorisé comme blog

Par Guillaume

Guillaume est le créateur de la Maison du Lac.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.